Uzès Commémoration : le 5 décembre

Publié le par Le Souvenir Français - Délégation Gardoise

Peu de monde devant le monument aux Morts.

La Nation salue aujourd'hui le courage et le dévouement de tous ces soldats qui ont sacrifié leur jeunesse et de tous les hommes dont les destins furent à jamais bouleversés par ces combats.

Voulue par la République le 5 décembre, la journée nationale aux morts pour la France de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de Tunisie a été une nouvelle fois marquée par l'absence des représentants du comité local de la Fnaca, par une maigre assistance devant le monument aux morts et même par le retard de livraison de la gerbe. Le rituel observé lors de ce genre de commémoration fut observé: présence de trois porte drapeau seulement (souvenir français, médaillés militaires, anciens combattants 14-18), pose d'un flamme du souvenir, lecture de la liste des enfants d'Uzès disparus, discours de M. Stefanutto, président des AC et de M. Chapon, maire. Ce dernier, pour la première fois, avait à lire le message de M. Arif, ministre délégué auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants:« La Nation salue aujourd'hui le courage et le dévouement de tous ces soldats qui ont sacrifié leur jeunesse et de tous les hommes dont les destins furent à jamais bouleversés par ces combats. ». Il faisait très froid. La vingtaine de participants se sépara sans être invités à prendre un vin chaud à la mairie. Certains faisaient cependant remarquer qu'il serait peut être temps de regrouper toutes ces cérémonies devant le monument aux mots en une seule. Pourquoi pas le 11 novembre ?

D'après Midi Libre

Publié dans Comité d'Uzès

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article