Quête et cérémonies pour la Mémoire de nos Poilus

Publié le par Le Souvenir Français - Délégation Gardoise

Quête et cérémonies pour la Mémoire de nos Poilus
Quête et cérémonies pour la Mémoire de nos Poilus
Quête et cérémonies pour la Mémoire de nos Poilus

Le Comité de Saint-Gilles célébrait le 1er novembre, journée du Souvenir des Morts pour la France, avec une cérémonie d’hommage à deux poilus tués en 1914. Ces deux soldats affectés aux 55e et 141e Régiments d’Infanterie ont été « tués à l’ennemi » fin août 1914 en pleine bataille des Frontières où l’Armée Français paya un lourd tribu face aux troupes allemandes. En effet, celles-ci briseront les attaques françaises de leur mousqueterie et de leur artillerie lourde, rendant vulnérables en septembre les armées alliées contraintes de reculer et pour partie de défendre Paris. Cette cérémonie était soutenue par les associations d’Anciens Combattants et la commune dans son organisation. Le pavillon national a orné chacune des tombes. Devant elles, a été lu un extrait du Journal des Marches et Opérations de chaque Régiment : lecture pleine de solennité et de respect pour ces très jeunes combattants qui se sont sacrifiés pour la terre de France. Une gerbe au libellé « A Ceux de 14 » a ensuite été déposée à la stèle des Anciens Combattants. Le capitaine (T) Jean-Marc Delfosse, directeur de Centre Inter Armées, nous honorait de sa présence ainsi que celles des élus de la Ville de Saint-Gilles. Sans oublier la quête qui se poursuivait depuis vendredi et qui se termina le dimanche où nos bénévoles ont pu regagner leur chez-soi en toute quiétude de la mission réussie. Le Comité remercie ceux-ci et tous les généreux donateurs. Par leurs dons, ils vont permettre au Comité d’initier les futurs projets dans le cadre du Centenaire de la Grande Guerre.

Le 11 novembre, le Comité était présent avec ses 3 porte-drapeaux au cortège à travers la ville et rejoignaient le monument aux Morts où attendaient un large public. En effet, des classes de trois écoles primaires participaient cette année avec des chants, des lectures de textes et de poésie divers. Un piquet d’honneur du 503RT avec clairon et véhicule blindé accompagnait la cérémonie qui échappait de peu à un climat fort humide. Le Comité déposait une gerbe rappelant que non seulement le 11 novembre était le jour d’anniversaire de l’armistice de 1918, mais était aussi un jour de commémoration à tous les Morts pour la France.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article